souslesmers.fr RECHERCHE ESPECES JOUER CREER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
rascasse volante commune
ou poisson lion, rascasse poule
Pterois volitans scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (LinnaeusCarl von Linné : 1707-1778 botaniste et zoologiste suédois, 1758)
nom anglais lion fish
Rascasse volante
Poissons / Poissons osseux / Rascasse volante
Taille adulte 18cm - 39cm
Profondeur 1 - 50m

La pus grande des Pterois, la rascasse volante commune a un corps généralement gris clair avec des rayures verticales rouges à brunes sur toute la longueur. Sa coloration est variable en fonction de son habitat, ainsi les espèces côtières sont plus sombres, presque noires dans les estuaires. Ses longues épines dorsales et larges nageoires pectoralespectorale : les nageoires pectorales se situent de chaque côté à l'avant du corps. sont munies de lambeaux de peau. Les juveniles sont de teintes noires. Espèce identique à Pterois miles.

Couleurs

gris

rouge

marron

noir
Fiche espèce n°1045 créée par Bernard CAUCHARD

Pterois volitans - rascasse volante commune
[3063]  mer de Chine | Japon | Archipel Okinawa | Kadena-cho | proche de Kadena-cho | profondeur à déterminer
Gilbert C. RUSSELL | 9 octobre 2011
D700 FL105mm F11 1/160s 200iso

Espèces ressemblantes et leur répartition
océan Indien : Pterois miles
Pacifique : Pterois volitans
morphologiquement identique.
Pterois miles - rascasse volante
Pterois miles
rascasse volante
Pterois volitans - rascasse volante commune
Pterois volitans
rascasse volante commune

Biotope
Pterois volitans vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins.

Généralités
Solitaire ou grégairegrégaire : Qui montre une tendance à vivre en bandes ou à se rassembler avec d'autres individus., ces rascasses se cachent le jour dans les cavités des récifs coralliens ou dans les éponges évasées. De nuit, elles chassent à l'affût des petits poissons et des crustacés, en bloquant toutes issues avec leurs nageoires. Elles capturent leurs proies grâce à leur gueule protractileprotractile : se dit d'une bouche qui peut se projeter vers l'avant., aspirées par un courant d'eau en l'ouvrant très rapidement. Elles ne fuient pas les plongeurs et sont même attirées par la lumière des phares.

Danger
Si cette rascasse se sent en danger, les épines dorsales et latérales se hérissent rapidement. Elles se terminent par des piquants très douloureux en cas de piqure. C'est à la base des rayons durs des nageoires que se trouvent les glandes venimeuses qui alimentent les rainures des épines. Leur venin peut être atténué par la chaleur, il est thermolabile à partir de 52 °C durant 30 minutes. A nous de rester à distance des rayons venimeux car la piqure est très douloureuse mais non mortelle, peut néanmoins provoquer des paralysies pouvant entrainer un accident de plongée.

Répartition de l'espèce Pterois volitans - rascasse volante commune
Pacifique tropical de la Thaïlande à l'île Coco et du Japon à la Polynésie ; introduction dans la mer des Caraïbes. Hamner et al. (2007) ont montré que 97% des individus capturés appartenaient à P. volitans et seulement 3% à P. miles. Pour le moment, P. miles est demeuré cantonné à la côte est des États-Unis et c’est P. volitans qui se répand dans la mer des Caraïbes.
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © aquamaps/fishbase/gbif/obis
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Pterois volitans - rascasse volante commune peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest central nord
Pacifique Ouest nord
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
Pacifique Central nord
Pacifique Central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Pterois volitans

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Osteichthyes  Poissons osseux
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe  Neopterygii  
Infra-classe  Teleostei  
Super-ordre  Acanthopterygii  
Ordre  Scorpaeniformes  
Sous-ordre  Scorpaenoidei  
Famille  Scorpaenidae  Rascasses
Genre / Espèce  Pterois volitans  rascasse volante commune

Autres noms scientifiques non-valides
Gasterosteus volitans Linnaeus, 1758

Lien sur cette fiche rascasse volante commune - Pterois volitans
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1045



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2017 © souslesmers.fr