souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
Paraluteres
Paraluteres sp. scientifique qui a décrit le genre en premier genre décrit par BleekerPieter Bleeker : 1819-1878 ichtyologiste néerlandais, 1865
Lime
Poissons / Poissons osseux / Lime
Taille adulte à compléter
Profondeur min. 1m

Le corps de ce poisson est caractéristique des juvéniles du genre Paraluteres: la hauteur de son corps entre deux fois dans sa longueur sans la queue, sa tête prend un tiers de la même longueur et il est comprimé latéralement. La couleur de fond est noire du front au pédonculepédoncule : En zoologie, support en forme de tige ou partie plus fine que le reste du corps. En botanique, tige d'une fleur. caudal et couvre les flancs jusqu’à la partie ventrale. Cette couleur est parsemée de points et tirets blancs, dont certains se rejoignent. La partie ventrale est jaune vif de la gorge à l’extrémité postérieure de la nageoire anale. La tête est jaune ocre et porte des motifs blancs plus petits. Le museau est pointu et les yeux de grande taille. Les deux premières épines dorsales sont prises dans une gaine de peau, de même qu’un rudiment d’épine pelvienne.pelvienne : nageoires situées au niveau de l'abdomen, sur le ventre, à l'arrière de la tête et généralement en-dessous des nageoires pectorales La seconde partie de la nageoire dorsale et l’anale sont translucides, de même que les pectorales. Les rayons de la caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. sont grisâtres et leur membrane est jaunâtre.

Couleurs

blanc

jaune

noir
Fiche espèce n°2019 créée par Philippe BOURJON
précédante
Paraluteres sp. - Paraluteres
[4279]  océan Indien | île de la Réunion - France | arrondissement de Saint-Pierre | Etang-Salé | lagon d'Etang-Salé | 1m
Elisabeth MORCEL | 31 janvier 2018
Individu juvénile de 2,5cm vue arrière - 7D 60mm

Biotope
Paraluteres sp. vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Les poissons limes ont des petites épines sur leurs écailles qui les rendent rugueuses comme une lime. Solitaires, ils vivent proches des récifs côtiers et se nourrissent d'algues, gorgonnes, hydraireshydraire : Hydrozoaire dont le cycle reproductif possède une phase polype prépondérante ou unique. L'aspect des hydraires peut évoquer des touffes d'herbes sèches. et ascidies.

Particularités de l'espèce
Ce juvénile a été découvert dans le lagon d’Etang Salé à La Réunion. C’est plus que probablement le juvénile d’une espèce non décrite appartenant au genre Paraluteres, ce point ayant été confirmé par Ronald Fricke, le responsable de l’inventaire des poissons de La Réunion. Il n’y a actuellement que deux espèces dans le genre (P. prionurus, présent à La Réunion et dont le juvénile de même taille est différent), et P. arqat, cantonné au nord de la mer Rouge. Une troisième espèce, encore non décrite, a été découverte dans la mer d’Andaman (voir Allen & Erdmann, 2012, page 1074), pour le moment nommée « Andaman mimic filefish » et parfois Paraluteres cf. arqat. Il se pourrait que le juvénile photographié à La Réunion soit le sien, mais il se pourrait aussi qu’il s’agisse d’une autre espèce, elle-même non décrite et encore jamais observée. Si des participants à Sous les Mers ont déjà dans leurs fichiers, ou rencontrent en plongée, un Paraluteres ressemblant de près ou de loin à ce juvénile ou à un jeune adulte portant encore des traces manifestes de cette livrée, nous leur serions très reconnaissants de nous les transmettre via François Cornu. Si cet ensemble de données mérite une petite communication en attendant une collecte de spécimen en vue d’une description dans les règles par un professionnel, tout le monde sera bien entendu mentionné et remercié.

Répartition de l'espèce Paraluteres sp. - Paraluteres
île de la Réunion
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Paraluteres sp. - Paraluteres peut être partiellement présente dans ces zonesIndien Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone IOcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Paraluteres sp.

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Gnathostomata  Gnathostomes : bouche ayant une mâchoire
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Ordre  Tetraodontiformes  balistes, p.-coffre, p.-ballon
Sous-ordre  Tetraodontoidei  Tétrodons
Famille  Monacanthidae  Poissons-bourses
Genre / Espèce  Paraluteres sp.  Paraluteres

Lien sur cette fiche Paraluteres - Paraluteres sp.
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2019



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2019 © souslesmers.fr