souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
xenia à ombrelles
Xenia umbellata scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par LamarckJean-Baptiste de Lamarck : 1744-1829 zoologiste français, 1816
nom anglais : umbrella xenia
Coraux en bouquet
Cnidaires / Coraux mous / Coraux en bouquet
Taille adulte 20cm - 80cm
Profondeur 3 - 15m

Le xenia à ombrellesombrelle : Partie en forme de cloche, généralement gélatineuse et transparente, d’une méduse. forme des bouquets denses de polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. avec des tiges courtes partant d’un pied épais, court et peu ramifié. Les tentacules pennés assez courts sont blancs à blanc grisâtre et animés d’un mouvement de contraction. Ce corail mou forme des coloniescolonie : Réunion de plusieurs individus d'une même espèce. très importantes.

Couleurs

blanc

gris
Fiche espèce n°2045 créée par Danièle HEITZ
Xenia umbellata - xenia à ombrelles
[4320] mer Rouge | Royaume d’Arabie saoudite | La Mecque | Djeddah | Sahlia beach | 15m
Danièle HEITZ | 17 mai 2014
S100
© Tous droits réservés

Biotope
Xenia umbellata vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Les alcyonnaires ont un hydrosquelette hydrosquelette : compartiment fermé qui contient un liquide sous pression permettant de maintenir une position en durcissant une partie du corps qu'ils peuvent gorger d'eau. En cas de contact avec un polypepolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse., la coloniecolonie : Réunion de plusieurs individus d'une même espèce. se rétracte pour se protèger. Ces polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. se nourrissent de planctonplancton : Ensemble des organismes de petite taille soumis à l’influence des mouvements de l’eau (passif). Opposé à necton., petits organismes microphagesmicrophage : Qui se nourrit d'organismes de très petite taille., et de substances nutritives générées par les algues zooxanthelleszooxanthelle : algue unicellulaire vivant en symbiose dans les tissus d'un animal qui vivent en symbiosesymbiose : Association mutuellement bénéfique entre deux ou plusieurs organismes d’espèce différente. dans leurs tissus pour la plupart d'entre eux. Leurs prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. sont principalement des mollusques. Ces cnidairescnidaires : Animaux munis de cellules urticantes sur leurs tentacules servant à paralyser et maintenir les proies. Ils existent sous deux formes: libres (méduses) ou fixées (corail, anémone de mer). Les principales classes de cnidaires sont les hydrozoaires, les scyphozoaires (grandes méduses) et les anthozoaires (gorgones, actinies, madrépores). peuvent se reproduire par clonage ou par émission de gamètesgamète : Cellule reproductrice mâle (spermatozoide) ou femelle (ovule). mâles et femelles qui donneront naissance à des larves lesquelles se déposeront sur un substrat. Généralement, seul un examen approfondi du squelette calcaire permet de déterminer les coraux.

Particularités de l'espèce
Les polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. des xénias peuvent fortement se rétracter en cas de perturbations. Pour s'alimenter, certaines espèces ont leurs polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. qui s'ouvrent et se ferment au rythme de 30 à 40 fois par minute.

Répartition de l'espèce
Océan indien dont mer Rouge, Afrique du sud
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Xenia umbellata - xenia à ombrelles peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MR IOcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Cnidaires  cellules urticantes: les cnidocytes
Genre / Espèce  Xenia umbellata

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Cnidaria  Cnidaires
Classe  Anthozoa  Anthozoaires
Sous-classe  Octocorallia  
Ordre  Alcyonacea  Alcyonaires, coraux mous
Famille  Xeniidae  
Genre / Espèce  Xenia umbellata  xenia à ombrelles

Lien sur cette fiche xenia à ombrelles - Xenia umbellata
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2045



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr