souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
hippocampe pygmée dragon
Kyonemichthys rumengani scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par GomonMartin F. Gomon : 1945- ichtyologiste australien, 2007
nom anglais : thread pipefish, pygmy pipedragon, lembeh seadragon, Rumengan's pipehorse, Rumengani pipehorse
Hippocampe
Poissons / Poissons osseux / Hippocampe
Taille adulte 2cm - 4cm
Profondeur 20 - 80m

Sa queue enroulée autour d’une algue, tel un fil se balançant, ce petit dragon de mer de la famille des syngnathes a tout d’un hippocampe pygmée. Sa forme filiforme, sa tête inclinée par rapport à l’axe du tronc, son museau court avec une crête médiane très basse avec deux petits tuberculestubercule : excroissance ou petite bosse dont le postérieur est plus grand, une orbite à peu près égale à la longueur du museau et bordée de tubercules, un tentacule mince égal situé dorsalement, telle est l’anatomie de ce petit hippocampe pygmée. Il est généralement blanc grisâtre mais parfois marron clair ou jaune probablement selon son environnement. Sa nageoire dorsale arrondie est translucide.

Couleurs

blanc

gris
Fiche espèce n°2188 créée par Danielle NORDEST
précédantesuivante
Kyonemichthys rumengani - hippocampe pygmée dragon
Passer la souris sur l'image pour voir le sujet agrandi ou un détail
[4936] mer de Chine | Philippines | Philippines nord - Mimaropa | Romblon | proche de Romblon
Patrick ESS | 22 février 2018
Individu de 2cm.
Source image - © Tous droits réservés

Biotope
Kyonemichthys rumengani vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins.

Généralités
Les hippocampes vivent cachés dans un environnement où ils se confondent afin de réduire leur prédation. Ils se déplacent lentement grâce à leur nageoire dorsale, parfois verticalement, mais ils sont le plus souvent attachés par leur longue queue éfilée et préhensile.préhensile : Qui à la faculté de saisir. Camouflés dans leur milieu, ils chassent en embuscade de petites proies comme de minuscules crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. en les aspirant. Ils ont des yeux saillants très mobiles évoquant ceux d'un caméléon. Leur tête est perpendiculaire à l'axe du corps et ils ne possèdent pas de nageoire ventrale ni caudale.caudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. Ils n'ont pas d'écaille et leur corps est composé de plaquettes osseuses disposées en anneaux. Ils sont ovovivipareovovivipare : espèce dont les oeufs se développent et éclosent à l'intérieur du corps généralement maternel. Les jeunes se nourrissent de leurs réserves vitellines puis absorbent un fluide composé de mucus, graisses et protéines fourni par la mère. et, rareté chez les animaux, les mâles ont une poche incubatrice ventrale appelée marsupium où sont stockés les oeufs fécondés jusqu'à l'éclosion des larves.

Particularités de l'espèce
Kyonemichthys rumengani vit souvent en couple. Du fait de sa taille minuscule, très difficile à trouver au milieu de débris de végétation, il n’a été découvert qu’en novembre 2006 en Indonésie au Sulawesi à Lembeh strait. Etymologie : Kyonemichthys vient du grec Kyo = gonflé, nema = fil et ichthys = poisson, en référence à la forme filiforme de ce poisson avec un tronc nettement gonflé chez les mâles et les femelles. Rumengani : nommé pour Noldy Rumengan guide de plongée du photographe William Tan qui a transmis les premières observations d'Indonésie. Description détaillée de Martin F. GOMON en anglais.

Répartition de l'espèce
Indo-Pacifique tropical dont mer de Chine, mer Rouge, Indonésie, Philippines, Papouasie-Nouvelle-Guinée ; probablement aux Maldives et îles Fiji selon l'IUCN, à confirmer.
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Kyonemichthys rumengani - hippocampe pygmée dragon peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Est central nord
Pacifique Ouest central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MR IEcn POcn


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Kyonemichthys rumengani

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Gnathostomata  Gnathostomes : bouche ayant une mâchoire
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Infra-classe  Teleostei  
Super-ordre  Acanthopterygii  
Ordre  Gasterosteiformes  
Sous-ordre  Syngnathoidei  
Famille  Syngnathidae  Hippocampes, p.-aiguilles, p.-dragons
Sous-famille  Syngnathinae  
Genre / Espèce  Kyonemichthys rumengani  hippocampe pygmée dragon

Lien sur cette fiche hippocampe pygmée dragon - Kyonemichthys rumengani
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2188



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr