souslesmers.fr recherche RECHERCHE evolution ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
anémone encroûtante jaune
Parazoanthus axinellae scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (SchmidtEduard Oscar Schmidt : 1823-1886 botaniste et zoologiste allemand, 1862)
nom anglais : yellow encrusting anemone
Marguerite
Cnidaires / Anémones / Marguerite
Taille adulte 0.50cm - 2cm
Profondeur 1 - 200m

Cette anémone a des tentacules fins, multiples de 6 sur deux niveaux, de couleur jaune pâle à blanchâtre presque translucide. Le pied et le disque central sont orange ou jaune vif. Fixées solidement sur les parois verticales des tombants ou sous les surplombs, elles rassemblent souvent plusieurs centaines d'individus.

Couleurs
blanc
blanc
jaune
jaune
orange
orange
Fiche espèce n°241 créée par François CORNU
Parazoanthus axinellae - anémone encroûtante jaune
[447] Méditerranée | France | Var | porquerolles | Les Medes | 20m
François CORNU | 8 mai 2007
C5050 flash Z240
© Tous droits réservés

Espèces ressemblantes et leur répartition
Atlantique Nord-Est : Parazoanthus axinellae jaune ; Epizoanthus couchii beige, tentacules longs ; Epizoanthus arenaceus Méditerranéenne et Atlantique polype beige tentacules blancs ; Epizoanthus paxii grise, polypes gris violet, tentacules blanchâtres avec petite tache claire à l'extrémité.
Parazoanthus axinellae - anémone encroûtante jaune
Parazoanthus axinellae
anémone encroûtante jaune
Epizoanthus couchi - anémone encroûtante brune
Epizoanthus couchi
anémone encroûtante brune
Parazoanthus anguicomus - anémone encroûtante blanche
Parazoanthus anguicomus
anémone encroûtante blanche

Biotope
Parazoanthus axinellae vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Ces anémones se nourrissent de petites proies qu'elle paralyse avec ses tentacules qui comportent des cellules urticantes appelées cnidocytes.

Particularités de l'espèce
Parazoanthus axinellae se développe généralement sur une éponge axinelle, d'où son nom scientifique.

Répartition de l'espèce
Atlantique Nord-Est de l'Ecosse jusqu'aux îles Canaries, mer du Nord, Manche, Méditerranée.
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Parazoanthus axinellae - anémone encroûtante jaune peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Est nord
Méditerranée
Atlantique Est central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone AEn MED AEcn


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Cnidaires  cellules urticantes: les cnidocytes
Genre / Espèce  Parazoanthus axinellae

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Cnidaria  Cnidaires
Classe  Anthozoa  Anthozoaires
Sous-classe  Hexacorallia  Hexacoralliares
Ordre  Zoanthidea  
Famille  Parazoanthidae  
Genre / Espèce  Parazoanthus axinellae  anémone encroûtante jaune

Autres noms scientifiques non-valides
Palythoa axinellae Schmidt, 1862
Parazoanthus dixoni Haddon & Shackleton, 1891

Lien sur cette fiche anémone encroûtante jaune - Parazoanthus axinellae
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=241



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2023 © souslesmers.fr