souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
éponge barrique
Xestospongia testudinaria scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (LamarckJean-Baptiste de Lamarck : 1744-1829 zoologiste français, 1815)
autres noms : éponge baril géante, éponge tonneau géante
nom anglais : giant barrel sponge
Eponge baril
Spongiaires / Eponges tubulaires / Eponge baril
Taille adulte max. 2m
Profondeur 2 - 50m

L'éponge barrique est massive en forme de baril avec une grande cavité centrale rugueuse. De couleurs variables, elle peut être marron, grise, rose, violette rosâtre, avec l'intérieur parfois plus clair, crème ou grisâtre. De grandes taches verticales plus foncées sont généralement présentent sur les crêtes extérieures verticales. Sa consistance est dure mais peu compressible, fragile et cassante.

Couleurs
variante

gris

marron
variante

rose

violet
variante

gris

rose
Fiche espèce n°2432 créée par Paul NEWLAND
suivante
Xestospongia testudinaria - éponge barrique
[6184] mer de Banda | Indonésie | province des Moluques | îles Banda
David GUILLEMET | 3 octobre 2014
D7100 10mm f/9 1/320s iso200 flash DS125 & D160
Source image © Tous droits réservés
variante

gris

marron

Espèces ressemblantes et leur répartition
Atlantique Ouest : Xestospongia bergquistia
Indo-Pacifique : Xestospongia testudinaria
Xestospongia muta - baril de rhum
Xestospongia muta
baril de rhum
Xestospongia testudinaria - éponge barrique
Xestospongia testudinaria
éponge barrique

Biotope
Xestospongia testudinaria vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Pour identifier une éponge, il est généralement nécessaire d'observer les spiculesspicule : partie en calcaire, silice ou chitine, en forme d'aiguille inférieure à 0,1mm, constituant le squelette des éponges, tuniciers, certains octocoraliaires et échinodermes. de son squelette sur un prélèvement à l'aide d'un microscope. On devrait pratiquement mettre un point d'interrogation après chaque nom scientifique si l'on se fit seulement à la forme et la couleur des éponges. Recouvrant des substrats variés comme les rochers, le corail mort ou les gorgones, ce sont des animaux filtreurs qui font circuler l'eau par leur paroi percée qui ressort par l'osculeoscule : Orifice de sortie de l'eau des éponges. pour y prélever l'oxygène et les particules nutritives nécessaire à leur développement. Certaines grandes éponges peuvent avoir plus de 100 ans, à raison d'une croissance de 2cm par an. De nombreux gènes impliqués chez l'homme dans la connexion entre neurones (la synapse) étaient déjà présents dans le génome de l'éponge, pourtant dépourvu de tout système nerveux depuis plus de 650 millions d'années !

Evaluation du statut de conservation de l'espèce
Les éponges géantes à l'atrium important pousse les plongeurs à s'y glisser à l'intérieur pour une petite photo. Le danger est de briser les bords de l'ouverture, et ainsi de rendre difficile la filtration et donc la nutrition de l'éponge. Cela permet aussi à des organismes étrangers d'envahir l'éponge et de provoquer sa mort.

Répartition de l'espèce
Indo-Pacifique tropical de la mer Rouge et sud de l'Afrique jusqu'en Nouvelle-Guinée, sud du Japon à l'Australie.
carte répartition de l'espèce

Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Xestospongia testudinaria - éponge barrique peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Ouest central sud
Indien Est central nord
Indien Est central sud
Pacifique Ouest nord
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MR IOcs IEcn IEcs POn POcn POcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Démosponges  éponges silicées
Genre / Espèce  Xestospongia testudinaria

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Porifera  Spongiaires
Classe  Demospongiae  Démospongiaires
Ordre  Haplosclerida  
Sous-ordre  Petrosina  
Famille  Petrosiidae  
Genre / Espèce  Xestospongia testudinaria  éponge barrique

Autres noms scientifiques non-valides
Alcyonium testudinarium Lamarck, 1815
Petrosia testudinaria (Lamarck, 1815)
Reniera crateriformis Carter, 1882
Reniera testudinaria (Lamarck, 1815)

Lien sur cette fiche éponge barrique - Xestospongia testudinaria
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2432



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr