souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
labre à long museau
Epibulus insidiator scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (PallasPeter Simon Pallas : 1741-1811 botaniste et zoologiste germano-russe, 1770)
autres noms : epibule trompeur
nom anglais : slingjaw wrasse
Labre à front arrondi
Poissons / Poissons osseux / Labre à front arrondi
Taille adulte 35cm - 54cm
Profondeur 1 - 42m

Les jeunes sont bruns avec les barres blanches minces et ressemblent étroitement à une espèce de Wetmorella. La couleur varie avec l'âge et le sexe, les femelles sont de couleur jaune à marron. Les mâles de grande taille ont la tête blanche et une bande foncée s'élargissant horizontalement par l'oeil. Les jeunes ont des lignes blanches verticales fines. Intermédiaires, ils ont des taches jaunes, queue pâle.

Couleurs

blanc

jaune

marron
Fiche espèce n°110 créée par Willy COUARD
suivante
Epibulus insidiator - labre à long museau
[1474]  mer Rouge | Égypte | Egypte nord | El Gouna | Shaab Iris (Nugar) | 6m
Joe DE VROE | 20 octobre 2008
mâle - Olympus E330

Généralités
La familles des labres comporte environ 504 espèces et 70 genres. Ils vivent tous près du fond à faible profondeur, près des récifs abrités. Ils sont solitaires et diurnesdiurne : Animal actif le jour.. Les labres sont généralement très colorés, et la plupart des espèces change de couleur avec l'âge, le sexe et les régions. Ils sont carnivores, se nourrissant de petits invertébrésinvertébré : Organisme ne possédant pas de squelette interne. Ils regroupent les protozoaires, les spongiaires, les cnidaires et les cténaires, les plathelminthes, les annélides, les mollusques, les arthropodes et les échinodermes. benthiquesbenthique : Organisme vivant sur le fond., de petits poissons ou de zooplanctonzooplancton : du grec zoo=animal et planktós=errant, représente les animaux qui se déplacent au grès des courants.. De nombreuses espèces s’enfouissent dans le sable pour dormir, la nuit. Beaucoup sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. protogynesprotogynie : Evolution du sexe de l’individu au cours de sa vie, il sera femelle puis mâle., certaines espèces ont des mâles primaires qui naissent mâles et le restent. Les œufs sont généralement pélagiquespélagique : Qui vit en pleine eau, loin du fond et des rivages. mais les labres des zones tempérées les déposent sur un nid, généralement construit avec un amas d'algues défendu par les mâles, pour certaines espèces. Les labres nettoyeurs s'alimentent essentiellement de parasitesparasite : Organisme incapable de vivre par lui-même, il vit aux dépends d’un autre organisme appelé hôte dont il tire sa nourriture. de très petite taille fixés sur les poissons. Les juvéniles d’autres espèces font souvent office de nettoyeurs, ce qui les nourrit et les protège de la prédation, mais cessent de l’être une fois adultes.

Particularités de l'espèce
Epibulus insidiator a une bouche télescopique, dite protractileprotractile : se dit d'une bouche qui peut se projeter vers l'avant., et dévoile un long tube. Les mâchoires tubulaires lui permettent de recueillir ses proies par une forte aspiration comme des petits poissons ou crustacés.

Danger
La consommation de la chair de ces poissons peut provoquer une intoxication alimentaire appelée la ciguateraciguatera : intoxication alimentaire liée à la consommation de poissons des récifs coralliens contaminés par une micro-algue toxique qui s'accumule dans les chairs..

Répartition de l'espèce Epibulus insidiator - labre à long museau
Indo-Pacifique tropical de la mer Rouge à l'Afrique du Sud, du nord ouest d'Hawaï jusqu'aux Tuamotu, du sud du Japon jusqu'à la Nouvelle Calédonie
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © aquamaps/fishbase/gbif/obis
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Epibulus insidiator - labre à long museau peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MR


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Epibulus insidiator

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Gnathostomata  Gnathostomes : bouche ayant une mâchoire
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Ordre  Perciformes  Perches
Sous-ordre  Labroidei  Labres
Famille  Labridae  
Genre / Espèce  Epibulus insidiator  labre à long museau

Autres noms scientifiques non-valides
Epibulis insidiator (Pallas, 1770)
Sparus insidiator Pallas, 1770

Lien sur cette fiche labre à long museau - Epibulus insidiator
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=110



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2018 © souslesmers.fr