souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
bécune à bouche jaune
ou barracuda à bouche jaune, bécune à gueule jaune, béjaune
Sphyraena viridensis scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par CuvierFrédéric Cuvier : 1773-1838 zoologiste français, 1829
nom anglais yellowmouth barracuda
Barracuda
Poissons / Poissons osseux / Barracuda
Taille adulte 40cm - 1.5m
Profondeur 3 - 110m

La bécune à bouche jaune a le corps fusiforme argentée comportant 20 à 23 rayures noires sur le dos. Ses nageoires sont jaunâtres et sa nageoire caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. est bordée de noir.

Couleurs
Fiche espèce n°1606 créée par Sébastien BEAUCHÊNE
suivante
Sphyraena viridensis - bécune à bouche jaune
[2862]  Méditerranée | France | Var | Port Cros | Gabinière | 15m
Christophe QUINTIN | 12 septembre 2011
Canon Powershot A610

Espèces ressemblantes et leur répartition
Atlantique Est centrale : Sphyraena viridensis
Indo-Pacifique : Sphyraena qenie bandes sombres verticales ; Sphyraena putnamae bandes sombres en forme de chevron.
Sphyraena qenie - barracuda à queue noire
Sphyraena qenie
barracuda à queue noire
Sphyraena viridensis - bécune à bouche jaune
Sphyraena viridensis
bécune à bouche jaune
Sphyraena putnamae - barracuda à dents de scie
Sphyraena putnamae
barracuda à dents de scie

Biotope
Sphyraena viridensis vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, pleine eau (pélagique).

Généralités
Les barracudas et bécunes de petite et moyenne taille vivent le jour en bancs très dense pratiquement immobile proches des récifs, tandis que les plus grands sont plutôt solitaires. Bons nageurs et redoutables prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. célèbres pour leur voracité et leurs attaques très rapides, de nuit, ils chassent des poissons, céphalopodescéphalopode : Animal de la classe des mollusques, dont la tête porte des tentacules munis de ventouses. Ex : seiche, poulpe, nautile. et parfois des crevettes. Les juvéniles vivent dans les estuaires. Le temps minimum de doublement de population se situe entre 5 et 14 ans, rendant certaines de ces espèces très sensibles à la surpêche.

Particularités de l'espèce
Le juvénile vit dans des zones calmes tandis que l'adulte aime les zones à courant fort. Les bancs peuvent regrouper des centaines d'individus. Bien qu'il soit pélagique,pélagique : Qui vit en pleine eau, loin du fond et des rivages. il vit souvent près des côtes, évoluant en pleine eau dans la zone des 10 mètres. De nombreuses histoires raccontent des attaques de barracudas sur des plongeurs, mais la bécune à bouche jaune n'est pas agressive et ne constitue pas un réel danger pour le plongeur.

Danger
Curieux de nature, les barracudas sont attirés par tout ce qui brille et les plongeurs ont parfois des éléments métaliques sur leur gilet qui peuvent les intriguer. Les attaques sont extrêmement rares, mais peuvent se produire lors des nourrissages fortement déconseillés. Les morsures profondes peuvent alors être dangereuses. La consommation de la chair de ces poissons peut provoquer une intoxication alimentaire appelée la ciguateraciguatera : intoxication alimentaire liée à la consommation de poissons des récifs coralliens contaminés par une micro-algue toxique qui s'accumule dans les chairs..

Répartition de l'espèce Sphyraena viridensis - bécune à bouche jaune
Atlantique Est du Maroc au Sénégal, Méditerranée, très courant aux Canaries, aux Açores et au Cap Vert.
repéré en rouge sur la carte à compléter
mer Méditerranée, Afrique nord-ouest
carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Sphyraena viridensis - bécune à bouche jaune peut être partiellement présente dans ces zonesMéditerranée
Atlantique Est central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MED AEcn


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Sphyraena viridensis

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Osteichthyes  Poissons osseux
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe  Neopterygii  
Infra-classe  Teleostei  
Super-ordre  Acanthopterygii  
Ordre  Perciformes  Perches
Sous-ordre  Scombroidei  
Famille  Sphyraenidae  
Genre / Espèce  Sphyraena viridensis  bécune à bouche jaune

Autres noms scientifiques non-valides
Sphyraena viridensis mediterranea Relini & Orsi, 1997
Sphyraena viridiscens Cuvier, 1829

Lien sur cette fiche bécune à bouche jaune - Sphyraena viridensis
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1606



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2018 © souslesmers.fr