souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
perroquet queue jaune
Sparisoma rubripinne scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (ValenciennesAchille Valenciennes : 1794-1865 ichtyologiste, parasitologiste et zoologiste français, 1840)
autres noms : perroquet basto, carpe de basse, carpe à épervier, chat queue jaune
nom anglais : redfin parrotfish, yellowtail parrotfish, roughscale parrot
Poissons perroquet
Poissons / Poissons osseux / Poissons perroquet
Taille adulte 20cm - 45cm
Profondeur 1 - 15m

Le perroquet queue jaune a le corps trapu et ovale avec un bec puissant. Les écailles sont très marquées et la queue droite. En phase intermédiaire il est gris vert pâle, parfois plus clair ou marbrés, avec la queue entièrement jaune pâle ainsi que le pédonculepédoncule : En zoologie, support en forme de tige ou partie plus fine que le reste du corps. En botanique, tige d'une fleur. et les nageoires anales, pelviennespelvienne : nageoires situées au niveau de l'abdomen, sur le ventre, à l'arrière de la tête et généralement en-dessous des nageoires pectorales rougeâtres. Le mâle en phase terminale a une teinte plus foncée bleu vert. Le centre de la queue est jaune plus vif et il y a une tâche noire à la base des nageoires pelviennes. Le juvénile est marron foncé avec de larges points blancs espacés.

Couleurs
mâle

vert

bleu
femelle

gris

jaune
juvénile

blanc

marron
Fiche espèce n°1690 créée par Eric GUIDOUX
Sparisoma rubripinne - perroquet queue jaune
[3188]  mer des Caraïbes | Martinique - France | arrondissement de Saint-Pierre | Le Prêcheur | Pointe Lamarre | 15m
Eric GUIDOUX | 20 novembre 2012
G11
femelle

gris

jaune

Espèces ressemblantes et leur répartition
mer Rouge : Scarus ferrugineus femelle a des bandes sombres verticales
Atlantique Ouest : Sparisoma rubripinne ; Sparisoma axillare nageoires pectorales jaunes et plus au sud.
Atlantique Est : Sparisoma choati
Scarus ferrugineus - perroquet rouillé
Scarus ferrugineus
perroquet rouillé
Sparisoma rubripinne - perroquet queue jaune
Sparisoma rubripinne
perroquet queue jaune

Biotope
Sparisoma rubripinne vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins.

Généralités
A l’exception d’une seule espèce (Leptoscarus vaigiensis), les poissons perroquets sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. : ils naissent femelle et prennent le caractère mâle au cours de leur croissance, ce sont des espèces protogynesprotogynie : Evolution du sexe de l’individu au cours de sa vie, il sera femelle puis mâle.. La plupart ont des couleurs spectaculaires, qui changent en fonction de l’âge, du sexe et de l’humeur des individus. Leur dentition, qui motive la comparaison avec les perroquets, est une des caractéristiques de la famille : leurs incisives sont soudées en quatre plaques dentaires (deux pour chaque mâchoire), quelques espèces, notamment celles du genre Calotomus, faisant exception. Des dents pharyngiennes broient ensuite les contenus prélevés. Ils sont parmi les pires ennemis du corail et contribuent à l'érosion du récif ainsi qu'à la formation de sédiments, ils participent ainsi à la formation du sable des plages tropicales. A l'aide de leurs puissantes mâchoires, ils raclent sans cesse le corail afin d'y trouver les algues vertes dont ils se nourrissent et avalent des fragments de coraux pour faciliter leur digestion. Certains sont cependant corallivores facultatifs, d’autres sont herbivores et ne touchent pas au corail. La nuit, ils se refugient dans les anfractuositésanfractuosité : cavité, creux, enfoncement irrégulier et sinueux. du récif et certaines espèces s'enveloppent dans un cocon de mucusmucus : sécrétion visqueuse et translucide produite par les muqueuses d'un organisme afin de le protèger. pour se protéger des parasitesparasite : Organisme incapable de vivre par lui-même, il vit aux dépends d’un autre organisme appelé hôte dont il tire sa nourriture. (des crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. isopodes notamment), et sans doute aussi de leurs prédateurs.

Particularités de l'espèce
De nature craintive ils sont difficiles à approcher, les mâles sont rarement observés.

Danger
La consommation de la chair de ces poissons peut provoquer une intoxication alimentaire appelée la ciguateraciguatera : intoxication alimentaire liée à la consommation de poissons des récifs coralliens contaminés par une micro-algue toxique qui s'accumule dans les chairs..

Répartition de l'espèce Sparisoma rubripinne - perroquet queue jaune
Atlantique ouest de la Floride jusqu'au Brésil, mer des Caraïbes ; selon FAO : Atlantique Est en Afrique centrale.
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Sparisoma rubripinne - perroquet queue jaune peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest central nord
Atlantique Est central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone AOcn AEcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Sparisoma rubripinne

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Infra-embranchement  Gnathostomata*  Gnathostomes : bouche ayant une mâchoire
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Ordre  Perciformes  Perches
Sous-ordre  Labroidei  Labres
Famille  Scaridae  Poissons-perroquets
Sous-famille  Sparisomatinae  
Genre / Espèce  Sparisoma rubripinne  perroquet queue jaune

Autres noms scientifiques non-valides
Sacrus brachyvarius Longley, 1941
Scarus brachyvarius Longley, 1941
Scarus rubripinnis Valenciennes, 1840
Scarus truncatus Poey, 1868
Sparisoma pachycephalum Longley, 1941
Sparisoma rhomaleum Meek & Hildebrand, 1928
Sparisoma rubripinnis (Valenciennes, 1840)

Lien sur cette fiche perroquet queue jaune - Sparisoma rubripinne
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1690



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2018 © souslesmers.fr