souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande
Hippocampus abdominalis scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par LessonRené Primevère Lesson : 1794-1849 botaniste, ornithologue et zoologiste français, 1827
nom anglais New Zealand pot-belly seahorse
Hippocampe
Poissons / Poissons osseux / Hippocampe
Taille adulte 18cm - 30cm
Profondeur 1 - 50m

L'hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande a le corps généralement jaune avec des taches gris foncé, marron et blanches. Il peut aussi être gris blanchâtre, marron rougeâtre ou orangé. De longs filaments se trouvent parfois sur le dessus de la tête. L'iris est généralement blanc avec deux paires de fins rayons rouge foncé. La femelle a un ventre plus arrondi que le mâle. La queue comporte souvent des bandes grises ou marron foncé.

Couleurs
adulte

blanc

gris

jaune
Fiche espèce n°1693 créée par François CORNU
suivante
Hippocampus abdominalis - hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande
[3200]  Pacifique Sud-Est | Nouvelle-Zélande | Auckland | Leigh | proche de Leigh | 5 m
Simon FRANICEVIC | 11 mars 2009
De nuit - D80

Espèces ressemblantes et leur répartition
Rudie Kuiter différencie
Nouvelle-Zélande : Hippocampus abdominalis
Australie du sud : Hippocampus bleekeri
Selon les recherches sur l'ADN, Armstrong regroupe les faibles variations génétiques des deux espèces en une seule Hippocampus abdominalis.
Hippocampus bleekeri - hippocampe ventru du sud australien
Hippocampus bleekeri
hippocampe ventru du sud australien
Hippocampus abdominalis - hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande
Hippocampus abdominalis
hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande

Biotope
Hippocampus abdominalis vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins, fonds sableux, vaseux, détritique.

Généralités
Les hippocampes vivent cachés dans un environnement où ils se confondent afin de réduire leur prédation. Ils se déplacent lentement grâce à leur nageoire dorsale, parfois verticalement, mais ils sont le plus souvent attachés par leur longue queue éfilée et préhensile.préhensile : Qui à la faculté de saisir. Camouflés dans leur milieu, ils chassent en embuscade de petites proies comme de minuscules crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. en les aspirant. Ils ont des yeux saillants très mobiles évoquant ceux d'un caméléon. Leur tête est perpendiculaire à l'axe du corps et ils ne possèdent pas de nageoire ventrale ni caudale.caudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. Ils n'ont pas d'écaille et leur corps est composé de plaquettes osseuses disposées en anneaux. Ils sont ovovivipareovovivipare : espèce dont les oeufs se développent et éclosent à l'intérieur du corps généralement maternel. Les jeunes se nourrissent de leurs réserves vitellines puis absorbent un fluide composé de mucus, graisses et protéines fourni par la mère. et, rareté chez les animaux, les mâles ont une poche incubatrice ventrale appelée marsupium où sont stockés les oeufs fécondés jusqu'à l'éclosion des larves.

Particularités de l'espèce
Hippocampus abdominalis vit généralement en couple ou parfois en groupe proche des récifs coralliens comportant des algues. Les juvéniles se fixent sur des algues ou des herbes dérivantes. Plutôt nocturne,nocturne : Animal actif la nuit. cette espèce se nourrit principalement de zooplancton.zooplancton : du grec zoo=animal et planktós=errant, représente les animaux qui se déplacent au grès des courants.

Répartition de l'espèce Hippocampus abdominalis - hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande
Endémique de la Nouvelle Zélande et probablement du Sud-Est de Australie.
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Hippocampus abdominalis - hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande peut être partiellement présente dans ces zonesPacifique Ouest sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone POs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Hippocampus abdominalis

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Osteichthyes  Poissons osseux
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe  Neopterygii  
Infra-classe  Teleostei  
Super-ordre  Acanthopterygii  
Ordre  Gasterosteiformes  
Sous-ordre  Syngnathoidei  
Famille  Syngnathidae  Hippocampes, p.-aiguilles, p.-dragons
Sous-famille  Hippocampinae  
Genre / Espèce  Hippocampus abdominalis  hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande

Autres noms scientifiques non-valides
Hippocampus agnesae Fowler, 1907
Hippocampus bleekeri Fowler, 1907 différent selon R. H KUITER
Hippocampus graciliformis McCulloch, 1911

Lien sur cette fiche hippocampe ventru de Nouvelle-Zélande - Hippocampus abdominalis
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1693



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2017 © souslesmers.fr