souslesmers.fr RECHERCHE ESPÈCES JOUER CRÉER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
éponge de Singapour
ou éponge marguerite
Coelocarteria singaporensis scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (CarterHenry John Carter : 1813–1895 zoologiste et gélogiste, 1883)
nom anglais Singapore fistulose burrowing sponge, Daisy sponge
Eponge digitée
Spongiaires / Eponges difformes / Eponge digitée
Taille adulte 10cm - 20cm
Profondeur 1 - 40m

L'éponge de Singapour est massive avec une ouverture centrale évasée. Les pores exaltants sont bien visibles à l'intérieur de la cavité appelée atriumatrium : Cavité centrale chez les spongiaires. Le pourtour présente des excroissances digitées. La couleur est variable du jaune au marron, vert ou noir. Le nom commun proposé est issu du nom scientifique.

Couleurs

jaune

orange

marron

vert

noir
Fiche espèce n°1964 créée par Michel DAVID
suivante
Coelocarteria singaporensis - éponge de Singapour
[4120]  mer de corail | Papouasie-Nouvelle-Guinée | West New Britain | Walindi Kimbe Bay | Paluma reef | 22m
Michel DAVID | 26 septembre 2014
G12

Biotope
Coelocarteria singaporensis vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Pour identifier une éponge, il est généralement nécessaire d'observer les spiculesspicule : partie en calcaire, silice ou chitine, en forme d'aiguille inférieure à 0,1mm, constituant le squelette des éponges, tuniciers, certains octocoraliaires et échinodermes. de son squelette sur un prélèvement à l'aide d'un microscope. On devrait pratiquement mettre un point d'interrogation après chaque nom scientifique si l'on se fit seulement à la forme et la couleur des éponges. Recouvrant des substrats variés comme les rochers, le corail mort ou les gorgones, ce sont des animaux filtreurs qui font circuler l'eau par leur paroi percée qui ressort par l'osculeoscule : Orifice de sortie de l'eau des éponges. pour y prélever l'oxygène et les particules nutritives nécessaire à leur développement. De nombreux gènes impliqués chez l'homme dans la connexion entre neurones (la synapse) étaient déjà présents dans le génome de l'éponge, pourtant dépourvu de tout système nerveux depuis plus de 650 millions d'années !

Répartition de l'espèce Coelocarteria singaporensis - éponge de Singapour
Indo-Pacifique tropical ouest dont Maldives, Sri Lanka, Thaïlande, Indonésie, Singapour, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie du nord, Vanuatu, Micronésie.
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Coelocarteria singaporensis - éponge de Singapour peut être partiellement présente dans ces zonesIndien Ouest central nord
Indien Est central nord
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone IOcn IEcn POcn POcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Démosponges  éponges silicées
Genre / Espèce  Coelocarteria singaporensis

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Porifera  Spongiaires
Classe  Demospongiae  Démospongiaires
Sous-classe  Heteroscleromorpha  
Ordre  Poecilosclerida  
Famille  Isodictyidae  
Genre / Espèce  Coelocarteria singaporensis  éponge de Singapour

Autres noms scientifiques non-valides
Cornulum vesiculatum (Dendy, 1905)
Histoderma vesiculatum Dendy, 1905
Ichnodonax kapne de Laubenfels, 1954
Ichnodonax singaporensis (Carter, 1883)
Reniera chrysa de Laubenfels, 1954
Rhizochalina singaporensis (Carter, 1883)

Lien sur cette fiche éponge de Singapour - Coelocarteria singaporensis
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1964



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2018 © souslesmers.fr