souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
corail main du diable
Lobophytum pauciflorum scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (EhrenbergChristian Gottfried Ehrenberg : 1795-1876 zoologiste allemand, 1834)
nom anglais : devil’s hand coral
Digitée
Cnidaires / Coraux mous / Digitée
Taille adulte 11cm - 25cm
Profondeur max. 20m

Le corail main du diable a une base encroûtante dont la surface est composée de doigts épais, légèrement ramifiés et parfois bosselés. Les polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. rétractés lui donne un aspect cuir. Sa couleur est variable : marron, beige, grise ou rosée. Les polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. sont nombreux et espacés sur toute la surface. Ce corail mou forme de petites colonies.

Couleurs

gris

rose

marron
Fiche espèce n°2037 créée par Danièle HEITZ
Lobophytum pauciflorum - corail main du diable
[4309] mer Rouge | Royaume d’Arabie saoudite | La Mecque | Farasan Banks | Long reef Nord | 15m
Danièle HEITZ | 30 janvier 2015
S100 Flash interne
© Tous droits réservés

Biotope
Lobophytum pauciflorum vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Les alcyonnaires ont un hydrosquelette hydrosquelette : compartiment fermé qui contient un liquide sous pression permettant de maintenir une position en durcissant une partie du corps qu'ils peuvent gorger d'eau. En cas de contact avec un polypepolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse., la coloniecolonie : Réunion de plusieurs individus d'une même espèce. se rétracte pour se protèger. Ces polypespolype : petite poche ouverte dont la bouche est entourée d'une couronne de tentacules dans lesquels se prolonge la cavité gastrique. Forme fixée des cnidaires reliée au substrat par opposition à la forme libre ou méduse. se nourrissent de planctonplancton : Ensemble des organismes de petite taille soumis à l’influence des mouvements de l’eau (passif). Opposé à necton., petits organismes microphagesmicrophage : Qui se nourrit d'organismes de très petite taille., et de substances nutritives générées par les algues zooxanthelleszooxanthelle : algue unicellulaire vivant en symbiose dans les tissus d'un animal qui vivent en symbiosesymbiose : Association mutuellement bénéfique entre deux ou plusieurs organismes d’espèce différente. dans leurs tissus pour la plupart d'entre eux. Leurs prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. sont principalement des mollusques. Ces cnidairescnidaires : Animaux munis de cellules urticantes sur leurs tentacules servant à paralyser et maintenir les proies. Ils existent sous deux formes: libres (méduses) ou fixées (corail, anémone de mer). Les principales classes de cnidaires sont les hydrozoaires, les scyphozoaires (grandes méduses) et les anthozoaires (gorgones, actinies, madrépores). peuvent se reproduire par clonage ou par émission de gamètesgamète : Cellule reproductrice mâle (spermatozoide) ou femelle (ovule). mâles et femelles qui donneront naissance à des larves lesquelles se déposeront sur un substrat. Généralement, seul un examen approfondi du squelette calcaire permet de déterminer les coraux.

Répartition de l'espèce
Indo-Pacifique tropicale dont mer Rouge, Afrique de l'Est jusqu'en Australie
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Lobophytum pauciflorum - corail main du diable peut être partiellement présente dans ces zonesMer Rouge
Indien Ouest central sud
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone MR IOcs POcn POcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Cnidaires  cellules urticantes: les cnidocytes
Genre / Espèce  Lobophytum pauciflorum

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Cnidaria  Cnidaires
Classe  Anthozoa  Anthozoaires
Sous-classe  Octocorallia  
Ordre  Alcyonacea  Alcyonaires, coraux mous
Sous-ordre  Alcyoniina  
Famille  Alcyoniidae  Alcyonides, vrais coraux mous
Genre / Espèce  Lobophytum pauciflorum  corail main du diable

Autres noms scientifiques non-valides
Lobophytum chevalieri Tixier-Durivault, 1970

Lien sur cette fiche corail main du diable - Lobophytum pauciflorum
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2037



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr