souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
étoile à bandes rouges
Orthasterias koehleri scientifique qui a décrit l'espèce en premier et dont le genre à été modifié par la suite décrit par (De LoriolCharles Louis Perceval de Loriol Le Fort : 1828 - 1908 paléontologue et stratigraphiste suisse, 1897)
autres noms : étoile arc en ciel
nom anglais : rainbow star, long-armed sea star, longrayed starfish, red banded sea
Etoile
Echinodermes / Etoiles de mer / Etoile
Taille adulte 20cm - 50cm
Profondeur 5 - 250m

L'étoile à bandes rouges possède cinq longs bras qui peuvent atteindre 25 cm. Sa couleur est marbrée avec différentes nuances de rouge, de rose, d'orange et de blanc crème. Sa face aborale est couverte de rangées d'épines blanches ou parfois mauves, longues de 4 à 5mm. Chacune de ces épines émerge d'une petite papulepapule : petit appendice sortant du tégument et servant à la respiration charnue de la couleur du corps. La plaque madréporiquemadréporique : Plaque madréporique ou madréporite : orifice d'entrée du système aquifère des Echinodermes constitué d'une plaque calcaire percée de petits trous qui sert de filtre aux les entrées d'eau de mer. est blanche.

Couleurs

blanc

rose

orange

rouge
Fiche espèce n°2356 créée par Dominique GARÇONNAT
suivante
Orthasterias koehleri - étoile à bandes rouges
[5668] Pacifique | Californie - États-Unis | Comté de Monterey - Californie | Monterey | Carmel Bay | 25m
Dominique GARÇONNAT | 2 mars 2013
Canon G11 et flash Inon D2000
© Tous droits réservés

Biotope
Orthasterias koehleri vit dans les biotopes suivants : fonds rocheux ou coralliens, herbiers marins, fonds sableux, vaseux, détritique.

Généralités
De jour, les étoiles de mer restent généralement à l'abri dans des fissures. De nuit, elles se nourrissent d'organismes encroûtants ou d'invertébrés comme des mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne.. Elles ont un système hydraulique qui leur permet de se déplacer, de respirer et de se nourrir. Située sur le dessus légèrement décentrée, la plaque madréporique fait partie du système aquifère jouant le rôle de filtre. Elle a une forme convexe avec des stries rayonnantes et des pores filtrants dans le fond. Les nombreux ambulacres formant des ventouses et les minuscules pinces appelées pédicellairespédicellaire : petites pinces composées de deux à trois mors servant à la défense et au nettoyage du tégument présentes à la surface de certains échinodermes participent au déplacement sur le substrat et à la capture de la nourriture. A l'aide de leurs bras, elles ouvrent des mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. bivalvesbivalve : Mollusque dont la coquille est formée de deux parties articulées, ex: la moule. comme des moules, puis sortent leur estomac pour digérer la partie comestible du mollusque.mollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. Les oursins sont également au menu et certaines espèces se nourrissent de coraux. Pour la plupart, elles ont des capacités régénératrices remarquables, un morceau de bras d'un individu peut se régénérer en une étoile de mer complète. Elles ont une reproduction asexuée.

Particularités de l'espèce
Orthasterias koehleri se nourrit de mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. et de tuniciers. Elle peut creuser les sédiments pour en extraire des palourdes. Elle perd souvent des bras qui se régénèrent lentement, il n'est pas rare de rencontrer des sujets avec moins de 5 bras.

Répartition de l'espèce
Océan Pacifique nord-Est des îles Aléoutiennes du Sud-Ouest de l'Alaska jusqu'au sud de la Californie.
carte répartition de l'espèce

Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Orthasterias koehleri - étoile à bandes rouges peut être partiellement présente dans ces zonesPacifique Est nord nord
Pacifique Est nord
Pacifique Est central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone PEnn PEn PEcn


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Échinodermes  
Genre / Espèce  Orthasterias koehleri

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Echinodermata  Echinodermes
Sous-embranchement  Asterozoa  
Classe  Asteroidea  étoiles de mer
Ordre  Forcipulatida  
Famille  Asteriidae  
Genre / Espèce  Orthasterias koehleri  étoile à bandes rouges

Autres noms scientifiques non-valides
Asterias koehleri de Loriol, 1897
Orthasterias biordinata Verrill, 1914
Orthasterias columbiana Verrill, 1914
Orthasterias koehleri f. leptostyla Fisher, 1928
Orthasterias koehleri f. montereyensis Fisher, 1928

Lien sur cette fiche étoile à bandes rouges - Orthasterias koehleri
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2356



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr