souslesmers.fr RECHERCHE ESPECES JOUER CREER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
raie pastenague jaune
ou raie à points jaunes, pastenague à taches jaunes
Urobatis jamaicensis scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par CuvierFrédéric Cuvier : 1773-1838 zoologiste français, 1816
nom anglais yellow stingray
Raie
Poissons / Poissons cartilagineux / Raie
Taille adulte max. 70cm
Profondeur 2 - 30m

La raie pastenague jaune a un corps applati et arrondi, d'un diamètre maximum de 38 cm, dont le dessus est brun parsemé de points jaunes à blanchâtres et le dessous est blanc brunâtre à jaunâtre. Ses yeux sont réhaussés, en forme rectangulaire et de couleur ocre jaune. Sa queue charnue comporte un aiguillon venimeux.

Couleurs

blanc

jaune

marron
Fiche espèce n°897 créée par François CORNU

Urobatis jamaicensis - raie pastenague jaune
[1783]  golfe du Mexique | Mexique | Quintana Roo | Ile de Cozumel | Palancar | 23 m
Bernard CAUCHARD | 28 décembre 2004
G5

Généralités
Les raies pastenagues s'enfouissent dans des fonds sablo-vaseux à proximité des roches et des récifs coralliens. Juste derrière leurs yeux se trouvent les spiraclesspiracle : évent ou orifice respiratoire par lesquels circule l'eau rejetée par les fentes branchialesbranchial : qui comporte des organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. sur la face ventrale. Elles se nourrissent de petits poissons, crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. ou vers. Elles sont ovoviviparesovovivipare : espèce dont les oeufs se développent et éclosent à l'intérieur du corps généralement maternel. Les jeunes se nourrissent de leurs réserves vitellines puis absorbent un fluide composé de mucus, graisses et protéines fourni par la mère., une portée peut contenir jusqu'à sept petits.

Danger
La queue de ces raies est dotée d'aiguillons comportant des glandes à venin. Les raies utilisent ces dards effilés avec des denticulesdenticule : petite dent, bord en forme de dents de scie. qu'en cas de menace et uniquement pour se défendre. Une piqûre peut être très douloureuse et engendrer une paralysie momentanée, fièvre, nausée, crampes, malaises allant jusqu’à la perte de connaissance et, dans certains cas, provoquer une nécrose nécrose : mort et la décomposition des tissus dans une zone précise, en dehors de laquelle les tissus sont sains. de la zone touchée ou au pire être mortelle. Le venin est thermolabilethermolabile : désigne une substance (toxine, venin) qui perd ses propriétés lorsqu'elle subit une élévation de température. : en immergeant la zone atteinte dans de l’eau chaude inférieure à 50°C ou en l'approchant d'une source de chaleur pendant au moins 30 minutes, on peut atténuer les effets du poison.

Répartition de l'espèce Urobatis jamaicensis - raie pastenague jaune
Atlantique central-ouest tropical de la Caroline du nord jusqu'au Brésil, Bahamas, Antilles, golfe du Mexique - FAO
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Urobatis jamaicensis - raie pastenague jaune peut être partiellement présente dans ces zonesAtlantique Ouest central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Chondrichthyens  squelette cartilagineux
Genre / Espèce  Urobatis jamaicensis

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Classe  Chondrichthyes  Poissons cartilagineux
Sous-classe  Elasmobranchii  
Super-ordre  Euselachii  
Ordre  Myliobatiformes  
Famille  Urolophidae  pastenagues à queue charnue
Genre / Espèce  Urobatis jamaicensis  raie pastenague jaune

Autres noms scientifiques non-valides
Raia jamaicensis Cuvier, 1816
Trygonobatus torpedinus Desmarest, 1823
Urobatis sloani vermiculatus Garman, 1913
Urolophus jamaicensis (Cuvier, 1816)

Lien sur cette fiche raie pastenague jaune - Urobatis jamaicensis
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=897



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2017 © souslesmers.fr