souslesmers.fr RECHERCHE ESPECES JOUER CREER PARTICIPANTS GLOSSAIRE LIENS
perroquet à gorge verte
Scarus prasiognathos scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par ValenciennesAchille Valenciennes : 1794-1865 ichtyologiste, parasitologiste et zoologiste français, 1840
nom anglais singapore parrotfish, green-face parrotfish
Poissons perroquet
Poissons / Poissons osseux / Poissons perroquet
Taille adulte max. 70cm
Profondeur 1 - 15m

Mâle: dominante bleu vert, écailles bordées de rose, joues et menton turquoise, bordure des lèvres violet, nageoires dorsale, anale et caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. bleu et rose, caudalecaudale : la nageoire caudale correspond à la queue du poisson. falcoiforme. Femelle: brun rouge avec des petites taches blanches éparses.

Couleurs

blanc

rose

rouge

marron

vert

bleu

violet
Fiche espèce n°961 créée par Joe DE VROE

Scarus prasiognathos - perroquet à gorge verte
[1431]  océan Indien | république des Maldives | Atoll Malé Nord | Kanifinolhu | Disco | 14 m
Joe DE VROE | 2 mai 2004
Olympus C5050

Généralités
A l’exception d’une seule espèce (Leptoscarus vaigiensis), les poissons perroquets sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. : ils naissent femelle et prennent le caractère mâle au cours de leur croissance, ce sont des espèces protogynesprotogynie : Evolution du sexe de l’individu au cours de sa vie, il sera femelle puis mâle.. La plupart ont des couleurs spectaculaires, qui changent en fonction de l’âge, du sexe et de l’humeur des individus. Leur dentition, qui motive la comparaison avec les perroquets, est une des caractéristiques de la famille : leurs incisives sont soudées en quatre plaques dentaires (deux pour chaque mâchoire), quelques espèces, notamment celles du genre Calotomus, faisant exception. Des dents pharyngiennes broient ensuite les contenus prélevés. Ils sont parmi les pires ennemis du corail et contribuent à l'érosion du récif ainsi qu'à la formation de sédiments, ils participent ainsi à la formation du sable des plages tropicales. A l'aide de leurs puissantes mâchoires, ils raclent sans cesse le corail afin d'y trouver les algues vertes dont ils se nourrissent et avalent des fragments de coraux pour faciliter leur digestion. Certains sont cependant corallivores facultatifs, d’autres sont herbivores et ne touchent pas au corail. La nuit, ils se refugient dans les anfractuositésanfractuosité : cavité, creux, enfoncement irrégulier et sinueux. du récif et certaines espèces s'enveloppent dans un cocon de mucusmucus : sécrétion visqueuse et translucide produite par les muqueuses d'un organisme afin de le protèger. pour se protéger des parasitesparasite : Organisme incapable de vivre par lui-même, il vit aux dépends d’un autre organisme appelé hôte dont il tire sa nourriture. (des crustacéscrustacé : Arthropode à respiration branchiale possédant une carapace dure. isopodes notamment), et sans doute aussi de leurs prédateurs.

Répartition de l'espèce Scarus prasiognathos - perroquet à gorge verte
Indo-Pacifique tropical des Seychelles à la Nouvelle Irlande, des Ryukyu aux Cocos-Keeling
Fréquence de répartition
légende de la carte de répartition © aquamaps/fishbase/gbif/obis
carte répartition de l'espèce

















Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Scarus prasiognathos - perroquet à gorge verte peut être partiellement présente dans ces zonesIndien Ouest central nord
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Deutérostomiens  système nerveux dorsal, formation de l'anus avant la bouche
Pharyngotrèmes  fentes pharyngées ciliées
Chordés  chorde
Myomérozoaires  développement embryonnaire: segmentation d'avant en arrière du mésoderme en somites
Crâniates  crânes
Vertébrés  vertébres
Gnathostomes  mâchoires
Ostéichthyens  os
Actinoptérygiens  nageoires rayonnées
Actinoptères  vessie gazeuse, os supra-angulaire dans la mandibule inférieure
Néoptérygiens  os symplectique dans l'articulation de la mâchoire
Halécostomes  os maxillaire mobile de la mâchoire supérieure lorsque la bouche s'ouvre
Téléostéens  os prémaxillaire mobile
Genre / Espèce  Scarus prasiognathos

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Chordata  Cordés
Sous-embranchement  Vertebrata  Vertébrés
Super-classe  Osteichthyes  Poissons osseux
Classe  Actinopterygii  épineux, à nageoires rayonnées
Sous-classe  Neopterygii  
Infra-classe  Teleostei  
Super-ordre  Acanthopterygii  
Ordre  Perciformes  Perches
Sous-ordre  Labroidei  Labres
Famille  Scaridae  Poissons-perroquets
Sous-famille  Scarinae  
Genre / Espèce  Scarus prasiognathos  perroquet à gorge verte

Autres noms scientifiques non-valides
Callyodon janthochir (Bleeker, 1853)
Callyodon janthocir (Bleeker, 1853)
Callyodon singaporensis (Bleeker, 1852)
Pseudoscarus janthochir (Bleeker, 1853)
Pseudoscarus singaporensis (Bleeker, 1852)
Scarus chlorodon Jenyns, 1842
Scarus prasiognathus Valenciennes, 1840
Scarus prasiognathus Valenciennes in Cuvier & Valenciennes 1839

Lien sur cette fiche perroquet à gorge verte - Scarus prasiognathos
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=961



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2017 © souslesmers.fr