souslesmers.fr recherche RECHERCHE cagnotte ÉVOLUTION liste des espèces ESPÈCES jeux sur les photos JOUER créer une nouvelle fiche CRÉER liste des participants PARTICIPANTS lexique des mots utilisés GLOSSAIRE liens internet utile pour l'identification des espèces LIENS
doris épervier
Hypselodoris iacula scientifique qui a décrit l'espèce en premier décrit par Gosliner, R.F. JohnsonTerrence (Terry) M. Gosliner : zoologiste conservateur américain ; Rebecca Fay Johnson : ?, 1999
autres noms : doris maillé
nom anglais : magical hypselodoris
Nudibranche
Mollusques / Gastéropodes / Nudibranche
Taille adulte 5cm - 10cm
Profondeur 1 - 30m

Le doris épervier a un corps ovale allongé dont la couleur de base va du rose violacé au mauve. Son corps est maillé d'un réseau de lignes blanches qui forment comme un filet. Le centre des zones maillées par le filet peut présenter une coloration un peu plus intense, aux bords diffus. Le bord du manteaumanteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches. est ondulé et de couleur orange vif. Les rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches. sont oranges, avec leur base cerclée de violet et l'extrémité plus claire. Le panache branchialbranchial : qui comporte des organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. est blanc ourlé d'orange.

Couleurs

blanc

gris

jaune

rose

orange

rouge

marron

violet
Fiche espèce n°2350 créée par Dominique GARÇONNAT
suivante
Hypselodoris iacula - doris épervier
[5626] mer de Flores | Indonésie | Petites îles de la Sonde | île de Komodo | Yellow wall of Texas | 25m
Dominique GARÇONNAT | 8 octobre 2017
G11 flash D2000
© Tous droits réservés

Biotope
Hypselodoris iacula vit dans le biotope suivant : fonds rocheux ou coralliens.

Généralités
Ces mollusquesmollusque : animal au corps mou, composé d'une tête, d'une masse viscérale, et d'un pied; dépourvu de squelette interne, non articulé, généralement muni d'une coquille externe ou interne. vivent sur les récifs peu profonds où ils se nourrissent, selon les espèces, d'ascidies, de coraux mous, d'hydraires, de bryozoairesbryozoaire : « Animal mousse » : petit invertébré vivant dans des loges successives qui forme une colonie. ou d'éponges. Les deux tentacules situés à l'avant, les rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches., sont des organes sensoriels chimiosensibles qui détectent les odeurs et le bruit. Certains nudibranches ont des panaches branchiauxbranchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. utilisés pour la respiration à l'arrière du manteaumanteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches.. La famille des phyllididés et arminidés n'ont pas de panaches branchialbranchial : qui comporte des organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau. mais possèdent des feuillets branchiaux répartis dans la cavitée situé entre le pied et le manteau.manteau : partie du corps des mollusques qui sécrète la coquille ou dessus du corps des opistobranches. Dérangées, certaines espèces rétracteront leurs rhinophoresrhinophore : tentacule sensoriel localisé derrière la tête ou au niveau de la partie antérieure du dos des mollusques opisthobranches. et leurs panaches branchiauxbranchies : Organes internes ou externes chez les animaux aquatiques leur permettant de respirer en utilisant l'oxygène dissous dans l'eau.. En cas de menace, certains produisent une toxine caustique, de ce fait, ils n'ont pas de prédateursprédateur : Animal qui capture des proies vivantes pour s'en nourrir. connus, tandis que d'autres peuvent fuir le danger en nageant par ondulation, ou certaines espèces sont capables d'autotomieautotomie : capacité qu'ont certains animaux de pouvoir se séparer une partie de leur corps volontairement pour échapper à un prédateur par exemple, celle-ci pouvant se regénérer ultérieurement.. Ces gastéropodesgastéropode : Mollusque rampant sur un large pied ventral, souvent pourvus d'une coquille dorsale. se reproduisent par voie sexuée, sont hermaphroditeshermaphrodite : Individu doté des organes reproducteurs mâles et femelles soit de façon simultanée soit de façon successive au cours de leur vie. et oviparesovipare : Qui pond des oeufs se développant en dehors du corps de la femelle.. L'orifice génital est situé à l’avant droit sur le côté et les individus se mettent tête-bêche pour l'accouplement. Les gamètesgamète : Cellule reproductrice mâle (spermatozoide) ou femelle (ovule). mâles sont échangés par un canal et la fécondation est interne. La ponte des oeufs forme un ruban gélatineux en forme de spirale d'environ un centimètre de haut, déposé sur une paroi horizontale ou verticale et dont la couleur varie selon l'espèce.

Particularités de l'espèce
Hypselodoris iacula se nourrit d'éponges du genre Euryspongia.

Répartition de l'espèce
Indo-Pacifique dont Thaïlande, Indonésie, Philippines, Nouvelle-Calédonie.
Zones de répartition pour la recherche par secteur
L'espèce Hypselodoris iacula - doris épervier peut être partiellement présente dans ces zonesIndien Est central nord
Indien Est central sud
Pacifique Ouest central nord
Pacifique Ouest central sud
.
Carte avec le relief bathymétrique  Carte avec les frontières des nations
Carte de répartition par zone IEcn IEcs POcn POcs


























Classification cladiste de l'espèce
Clade   Innovations biologiques et caractères dérivés propres
Métazoaires  pluricellulaire, collagène
Eumétazoaires  cavité digestive unique, système nerveux, cellules musculaires
Bilatériens  symétrie bilatérale
Protostomiens  système nerveux ventral, bouche avant anus
Lophotrochozoaires  couronne de tentacules ciliés autour de la bouche
Eutrochozoaires  qui ont une larve trochophore
Spiraliens  embryon spiralé
Mollusques  coquille, manteau et radula
Eumollusques  mollusques à corps mou
Conchifères  mollusques possédant une coquille d'une seule pièce au moins à l'état larvaire
Ganglioneures  réduction du nombre de muscles rétracteurs à une ou deux paires
Viscéroconques  tête bien développées avec tentacules
Gastéropodes  estomac dans le pied, torsion de la masse visérale à 180°
Genre / Espèce  Hypselodoris iacula

Classification linnéenne
Rang taxinomique   Nom latin   Nom en français
Règne  Animalia  Animal
Embranchement  Mollusca  Mollusques
Classe  Gastropoda  Gastéropodes
Sous-classe  Heterobranchia  
Infra-classe  Euthyneura  
Subter-classe  Ringipleura  
Super-ordre  Nudipleura  
Ordre  Nudibranchia  Nudibranches
Sous-ordre  Doridina  Doridiens
Infra-ordre  Doridoidei  
Super-famille  Doridoidea  
Famille  Chromodorididae  
Genre / Espèce  Hypselodoris iacula  doris épervier

Autres noms scientifiques non-valides
Hypselodoris iacula Gosliner & R. F. Johnson, 1999

Lien sur cette fiche doris épervier - Hypselodoris iacula
http://souslesmers.free.fr/f.php?e=2350



Les photographies, vidéos et textes de ce site sont la propriété de leur auteur.
Toute duplication même partielle est possible pour une utilisation non commerciale
avec l'accord préalable de l'auteur et en conservant le nom de l'auteur sur les documents.
Tous droits réservés 2006-2020 © souslesmers.fr